Asimbonanga !

asimbonanga

En 1987, le Zoulou blanc déboulait sur les ondes en France avec un tube devenu culte : Asimbonanga. Johnny Cleg et son groupe Savuka attirent l’attention sur l’appartheid en Afrique du Sud et l’emprisonnement de Nelson Mandela.

Le succès est énorme et plus de 500.000 disques se sont écoulées en France alors que la chanson est chantée en zoulou. Symbole du rassemblement et de la lutte contre le racisme (Johnny Cleg est blanc), la chanson est censurée en Afrique du Sud.

C’était il y a 22 ans.

7 Commentaires

  1. Excellent, Johnny Clegg! D’ailleurs il chante toujours! A chaque concert de lui, les salles sont remplies, preuve qu’on ne l’a pas oublié! Le « Zoulou Blanc » (et pour cause, il descend de parents néerlandais) a, grâce à ses chansons, combattu fortement l’apartheid, encore présent à l’époque. Après ce premier succès, il a sorti « Scatterlings for Africa », qui a très bien marché lui aussi, et avec une putain de chorégraphie!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*