Bonbon – Pailles avec sucre en poudre aromatisée

Il y avait deux sortes de pailles : Les longues et fines où tu devais déchirer avec tes dents l'embout et faire glisser doucement le sucre en poudre dans la bouche sans toucher les lèvres. Je me souviens avoir eu beaucoup de mal à arracher l'embout et de s'y reprendre à plusieurs fois en recrachant les petits morceaux en plastique comme des coquilles de Pipas.

Et un peu plus chères que celles ci, il y avait des pailles plus courtes mais plus épaisses dont la poudre était plus dure et acidulée. C'était mes préférées car il fallait parfois croquer dans la paille pour débloquer le sucre qui avait cristallisé avec la salive.

Les pailles fines avaient des goûts différents mais il me semble que les plus épaisses n'avait qu'un seul arôme : chimique.

J'accompagnais souvent les pailles avec un sifflet ou un roudoudou, le bonbon coquillage.

Merci à Nanas pour cet excellent coup de vieux

9 Commentaires

  1. Pour les pailles en poudre il fallait couper et faire tomber la poudre dans la bouche mais comme 90% des gamins je la mettais directement à la bouche ce qui cristallisait la poudre et bouchait la paille 🙂

  2. La période où tu sortais de l’école primaire/début collège et que tu filais à la boulangerie avec tes copains pour acheter toutes cochonneries existantes lol
    Pareil, je préférais celles qui étaient bien acides, ça t’explosait le palet, mais c’était tellement bon, ce petit côté chimique lol

  3. J’en ai pas manger beaucoup de ces bonbons là. Mais j’aimais bien 😀 Halala je suis contente d’avoir eu ces trucs là

  4. Can ça ne va pas me manquer, c’etait imbouffable, tu passais plus de temps a avaler du plastique que du bonbon. Ca m’etonnerait pas si on développe tous un cancer dans quelques annees.

  5. Ma grand-mère a accepté une fois de m’acheter une paille; j’ai mangé ça tellement salement que ç’a été la dernière…

    • Nous on aimait bien, mais un copain s’ était planté un de ces tubes dans le palais (en jouant aux billes), du coup : ces bonbons ont été interdits dans notre école…

  6. Moi aussi je bouchais mes pailles ! Un jour, me suis cognée à une porte la paille rigide à la bouche, me suis fait mal et j’ai gagné une belle blessure dans la gorge

Les commentaires sont fermés.