[Concours] l’histoire de la NES !

Nous sommes très heureux de pouvoir vous faire gagner le nouvel ouvrage de Florent Gorges, retraçant dans tous ses détails, l’histoire de la NES. Bourré d’anecdotes et de précisions en tous genre, c’est LE bouquin qu’il vous faut si la console grise de Nintendo vous rappelle encore quelques bons vieux souvenirs.
La couverture a en plus le goût d’avoir la classe (bravo Fab’ et Omakebooks).

Nous vous proposons 2 livres à gagner sur le site. Pour cela, vous avez jusqu’à ce soir minuit pour nous raconter en commentaire votre premier jeu NES et quel souvenir vous en avez (on veut des larmes de joies sur nos visages !).
Edit : On vous laisse une journée de plus, jusqu’au 10 mai à minuit !

Pour ma part, c’était Kung Fu, l’adaptation du jeu d’arcade. Un grand moment de bonheur un beau jour d’aout 1988 !

Bonne chance à tous !

27 Commentaires

  1. Mon meilleur (pire) souvenirs sur NES, est sur mon jeu préféré de cette génération: Les Tortues Ninja (Teenage Mutant Ninja Turtles). C’était également mon premier jeu.
    La difficulté primaire de ce jeu (comme tout les autre jeu NES d’ailleurs) était l’absence de sauvegardes, il fallait terminer le jeu d’une traite, je ne me souviens plus combien de temps ça pouvait prendre.
    Il fallait savoir gérer ses 4 pauvres tortues (soit 4 vies). Un jour chez un ami, on se décide à finir le jeu, on y passe l’après-midi et la soirée. Manque de pôt, il faut passer à table. Qu’à cela ne tienne on laisse le jeu en pause et allons nous restaurer. Retour devant l’ecran, (la console etait au sol), le « #*& de chien de mon pote qui se met à se détendre et fait des roulé à coté de la console, et comme un fait exprès touche le bouton RESET !!!!
    AARrrrrghhh devant nos yeux toute une aprèm’ foutu en l’air …. On lui en a voulu un bon moment à ce satané cabot ^^

  2. Mon premier souvenir de la NES est évidemment sur Mario Bros lors d’un voyage au Canada. Après 2 ou 3 jours passés dessus, quelle ne fut pas ma stupeur de découvrir par hasard ma première warp zone ! Moi qui passait difficilement les premiers niveaux sans perdre de vies (le skill vient avec l’entraînement !), j’ai passé le reste de mon séjour à rechercher ces fameuses zones. Dès mon retour, j’ai supplié mes parents de m’en offrir une à Noël. Au final, le Père Noël s’est trouvé en rupture de NES et m’a ramené une Master System entamant une longue histoire d’amour avec Sega. Il m’aura finalement fallu attendre plus de 20 ans pour posséder une NES et rattraper mon retard vidéoludique sur cette console de légende ! Duck Tales et Kung Fu sont actuellement mes 2 passe-temps favoris !

  3. Mon premier souvenir de la NES fut sa découverte chez mes cousines le soir du réveillon de noël, je n’en avais que très peu entendu parlé jusque là…jusque là parce qu’elles avaient la bonne habitude de faire acheter leurs cadeaux de noël en avance mais surtout de les récupérer et d’en profiter en avance…il n’y a vraiment plus de jeunesse !!!

    Bref, quoi qu’il en soit, je suis arrivé dans sa chambre, elle m’a fournit cette manette grise/noire/rouge bien rectangulaire et m’a lancé ma première partie de Super Mario Bros, j’ai assez vite compris de quoi il en retournait grâce à mes réflexes acquis sur Game Boy, mais entre la musique, la fluidité de l’ensemble, le challenge d’arriver d’un bout à l’autre du niveau en sautant sur des tortues…pff…ce souvenir reste flou et pourtant encore bien ancré dans ma mémoire…et je ne pense pas que cela changera de si tôt.

    N.B.: L’année suivante, si mes souvenirs sont bon, elle m’avait fait le même coup avec Super Mario Bros 2. <3

  4. 1989, j’etais un fan absolue et je jouais des heures à la NES, mais une anecdote « marrante » c’est qu’en hiver, j’avais eu la grippe et j’avais abusé de la console, un soir j’ai vomis tout mon repas a cause de la grippe, et a partir de ce moment et pendant environ une semaine, je pouvais plus jouer a la console, car des que je désirais jouer ou juste penser jouer, j’avais envie de vomir, mon cerveau avait du faire un lien entre console et vomis,j’etais degouté d’etre malade, a la maison, et pas pouvoir jouer, heureusement c’est passé et j’ai pu continuer a jouer a BATMAN

  5. Je me souviens avoir voulu la NES par dessus tout et un jour le père noël a apporté un gros paquet, devinez ce que c’était ?
    L’atari 2600 bien sur…
    Après avoir martelé mes parents selon quoi l’atari n’arrivait pas à la cheville de la NES, un beau jour de pâques, ma soeur et moi avons eu la NES avec SMB1 et Duck Hunt !
    Ma vie de gammer venait de commencer.

    Les souvenirs avec ce jeu ?
    Mon grand cousin (qui avait la classe avec son look à la bruel lol) qui faisait un carton à Duck Hunt, je le regardais avec admiration pendant des heures.
    Pour Mario Bros je repense à mes parents, qui pour se venger du boucan que nous avons fait pendant le JT, se sont mis après devant la tv pendant qu’on jouait. Ils ont cru nous donner une bonne leçon sauf qu’ils ignoraient qu’il suffisait d’appuyer sur le bouton Start pour mettre le jeu en pause lol.

    Zelda, tortues ninja, double dragons, mario bros… je ne saurais compter le nombre d’heure passées sur ma NES.

  6. Je peux encore me souvenir jusqu’aux odeurs de la pièce dans laquelle j’ai pu tenir pour la première fois le sacro-saint pad rectangulaire. La NES appartenait à mes cousines et chaque visite chez elles était synonyme d’aventures virtuelles.

    Ainsi les 2 premiers jeux que j’ai pu touché de mes petites mains fébriles sont Green Beret (Rush’N Attack) et Teenage Mutant Ninja Turtles.

    J’ai commencé par insérer la première cartouche pour vite me retrouver à marteler les boutons pour essayer de venir à bout de ces maudits soldats, mais comme j’étais alors nouveau dans le monde du jeu vidéo, je du essuyer plus de morts que de dommages dans les troupes ennemis! Qu’importe! La magie prenait quand même effet sur moi et je ne ressentais pas la moindre frustration!

    Ma cousine me proposait cependant d’essayer le jeu des Tortues Ninja qui lui semblait « plus amusant »! Et là quelle claque : entre le monde « hub » vu de dessus, où on pouvait choisir l’ordre des niveaux et découvrir des secrets (mais aussi se faire écraser pas des robots… argh!), les stages plus retorses les uns que les autres (avec les fameux sauts millimétrés) et des graphismes qui à l’époque me donnait l’impression de revivre le dessin animé, je bavais littéralement, la bouche grande ouverte, assis en tailleurs, le nez quasiment collé à l’écran cathodique!

    Aujourd’hui encore ces 2 jeux restent mes madeleines de Proust vidéoludiques, et j’y rejoue volontaire au côté des grands classiques comme Zelda ou Mario!

    Et c’est certainement ces jeux aux parfums d’enfance, mêlés à leurs qualités de gameplay qui m’ont poussé aujourd’hui au retrogaming!

  7. Pour moi ce fut un moment de solitude lors d’un mercredi apres-midi.
    J’etais invité avec un ami pour la premiere fois chez un autre ami. Nous devions avoir dans les 11 ans.
    Il nous a fait testé sa nouvelle console la NES et je suis resté collé dessus pendant toute l’apres-midi.
    Le jeu etait Zelda. Mes amis sont allé jouer dehors, me laissant ainsi, ne pouvant décoller de l’ecran.
    Plus tard, mon hote visiblement faché ne m’a meme pas montré sa chambre et ses jouets et ne m’a plus re-invité …
    Les années ont passé et je n’ai plus touché de NES depuis car c’etait « interdit a la maison ».
    Mais heureusement depuis je me suis rattrapé avec les emulateurs et j’ai changé d’amis 🙂

  8. J’ai découvert la NES dans le magasin de jouet qui était sur le chemin du retour de l’école.
    Elle était en démo plus ou moins à disposition des potentiels clients.
    Il y avait le jeu « Tic & Tac » (Chip & Dale) qui tournait en boucle. J’y jouais jusqu’à ce qu’une vendeuse me demande poliment de partir.

    Un soir, les vendeuses étant un peu plus occupées qu’à l’habitude, j’ai joué jusqu’à… la fermeture du magasin !

    Je me suis bien fait remonter les bretelles quand je suis arrivé chez moi si tard.
    Mais ça valait le coup :oD

  9. Je pense que dans les anecdotes communes il y a aussi :
    – le fait de souffler sur les circuits de cartouches ou dans la console quand le jeu se lançait mal (les cartouches, la poussière, etc…)
    – les noeuds de câbles de manettes, du pistolet, le tout poussiéreux (l’époque où les manettes avaient des fils !)
    – allumer la console avec le gros orteil (fainéantise couplée à une console posée à terre)
    – les boutons de la manette usés à force de jouer (mais manettes plus résistantes que la N64)
    – …

  10. Bonjour,

    Je ne vais pas pouvoir participer car je n’ai jamais eu la NES. En 1987 j’avais 13 ans (et oui déjà) et a côté des chez nous il y avait un magasin qui s’appelait NASA.. Mon père était fou d’ordinateur car nous avions eu un ZX81, un Sanyo PHC 25 puis le commodore 128…

    Quand il m’enmenait dans ce magasin je partais en courant vers la NES et je restais des minutes planté devant à regrader les autres jouer. Mon père revenait me chercher quelques minutes plus tard, je fermais les yeux et imaginais qu’il avait dans ses bras la divine boite………… mais non, j’ai tout eu… l’imprimante à aiguille, les disquetttes mais jamais la NES…

    Il y a un an avant de démanger pour la province je suis entré dans un magasin spécialisé en vieilles consoles et je suis tombé sur la NES dans son carton……. je suis sorti en courant pour aller chercher de l’argent comme un enfant et je l’ai enfin acheté.. Elle est enfin à moi. L’enfant de 13 ans à réalisé son rêve.

    Le plus drôle c’est que je n’ai pas osé encore la brancher et jouer avec….Doit elle rester dans mes souvenirs à tout jamais…

  11. Mon premier jeu de NES, ce n’est pas très vieux, c’était il y a peine un an à l’occasion de l’achat de ma NES (je n’ai que 17 ans).
    Ce jeu est un bon jeu de Ninja que tout les possesseurs de Nes connaissent… c’est Ninja Gaiden…
    Ce jeu impossible (que je n’ai toujours pas fini) en a fait baver mes pouces qui a force d’appuyer sur start à l’écran de ce Game Over qui vous hante était devenu comme la belle invention d’Edison qu’est l’ampoule.
    Heureusement, pour rattraper mon envie de suicide j’ai acheter Duck Tales qui lui me calma et permit d’apprécier pleinement la Nes comme elle est vraiment.

  12. Ah la NES… L’époque où il fallait soufler dans la cartouche pour que le jeu puisse fonctionner…!
    Beaucoup de souvenirs de cette console, Mario bien sûr, mais aussi Les tortues Ninjas, Robot Warior et Solar Jetman où j’ai jamais trop compris le but du jeu et où ma fusée finissait toujours par s’écraser lamentablement.
    Je me souviens que je profitais de l’absence de mon frère le midi qui était au collège pour pouvoir y jouer, je pense qu’il avait peur que je la casse, je sais pas…enfin en même temps je n’avais que 6 ans. 🙂

  13. Cette année là, mes résultats scolaires étaient vraiment catastrophiques (le vrai cancre de base meilleur ami du radiateur).
    Pour Noel je ne m’attendais donc pas à crouler sous les cadeaux bien au contraire; j’eu toutefois une lueur d’espoir lorsque je vis sous le sapin un paquet rectangulaire au gabarit très similaire à ce que je considérais comme le graal du graal : LA NES.
    Trépignant d’impatience et le coeur prêt à éclater, je ne pu m’empêcher d’aller voir de plus près ce qu’il en était. Je pris donc la décision pendant que mes parents n’étaient pas dans les parages de déchirer un petit bout de ce paquet qui brillait de mille feux et là mes yeux furent littéralement aveuglés quand ils découvrirent qu’il s’agissait bien là de la boîte officielle de la nes; ça y’est me dis-je à ce moment là, elle est mienne. Ce soir là je planais tellement qu’on aurait dit que j’étais sous LSD; le trip total qui en plus fut renforcé par un autre cadeau tout aussi magique que la console elle-même : ZELDA et sa cartouche façon or….quel noel inoubliable et pourtant au vue de mes notes scolaires je ne le méritais pas (je soupçonne d’ailleurs mes parents d’avoir acheté la NES un peu pour eux aussi car je les ai grillé plusieurs fois à jouer à mario, enfin à essayer) ;))

  14. Duck Hunt ou Mario ..
    Mes deux premiers jeux NES et le choc à l’époque !
    J’ai du vendre mon âme pour les avoir à Noël 🙁

    Depuis, je ne suis qu’un exosquelette à la recherche de la bible Nintendo 🙂

  15. Aout 1987, Etats-Unis. Je suis précisément à Cape code, près de Boston. Une station balnéaire plutôt connu, lieu de vacances des Kennedy. Cette semaine à l’affiche, dans ce petit village, Ray Charles est en concert. Pour ma part, je suis chez les « Quekechoseman »! Ma famille d’accueil est plutôt sympa. Ils ont tous un léger strabisme en commun, un embonpoint des plus rassurants et une tendance à boire des bières qui laisse d’emblée bonne impression ! Un autre truc me frappe chez eux, c’est leur programme télé ! Il y a plus de cent chaines. En France, à cette époque, l’on doit en être à 6 et depuis peu encore ! J’apprends, en plus, que l’on peut voir, sur certaines chaines à péage, des films encore présents sur grand écran et pas sortis chez nous ! Vous ajoutez, à 14 ans, une jolie blonde avec laquelle j’aurais un « date » dans les quelques jours qui suivent et vous vous dites que retenir d’autres ? Une plage superbe et la découverte du surf ? Non, l’eau était trés froide en réalité. Le plaisir de parler la langue de Charles Bukowski ? Nan plus, passer trois bières, l’anglais m’échappe ! Le concert de Ray Charles ? Je l’ai loupé… Cet autre truc c’était: la Nes ! Accompagnée de Punch out !! Mario bros et Dunk hunt, s’il vous plait ! Je les découvre ici ! Dans ce salon et vue face mer ! PUNCH OUT, quoi ! En France, la console sera dispo, presque simultanément à mon retour de vacances (et 4 ans après le Japon !), punch out sort quelques mois plus tard… je serais alors sur Metal gear.

  16. Bonjour,

    Mon premier souvenir de la NES c’était la double cartouche Super Mario Bros / Duck Hunt fournie dans le pack avec la console et le Zapper. Papa, amateur de chasse, l’avait acheté pour lui pour « taner » du canard virtuel et il est été plutôt bon le bougre !
    Moi j’ai maudis encore ce satané clebs qui nous riais au nez lors de chaque tentative ratée.
    Qui n’a jamais rêvé de le descendre le visant ???

    Super Mario Bros fut comme la plupart des joueurs un excellent souvenir, celui qui me donna le goût pour la plate-forme dont je devint totalement accro par la suite avec ma petite (pas si petite que ça en fait) GameBoy.

    Les loisirs forment la jeunesse et cette passion du jeu m’est restée, j’ai la chance de toujours avoir cet NES en boîte et en bon état. Je la conserve précieusement comme une part de mémoire, de ma vie d’enfant. La madeleine de Proust vidéoludique.

    De doute manière « c’était toujours mieux avant » non ?

  17. J’avais donné rendez-vous à un pote dans une rue piétonne. Seul, devant la vitrine d’un magasin de jouet, j’attends. Je remarque alors le pauvre Mario qui court en mode démo. Cent fois je l’ai vu courir, sauter et mourir de la même façon, immuable. Le pote n’est jamais arrivé. Je suis resté deux ou trois heures, fasciné, hypnotisé, devant le petit écran. Le vendeur est même sorti, inquiet pour moi. Et Mario n’a jamais réussi à s’en sortir…

  18. ma première console mais pas premier jeu video qui fut pong en 1989 dans ces eaux là…
    c’était le 8 octobre 1992, je m’en souviens parfaitement car mon père l’avait acheter sans que je la demande ^^
    ça m’a beaucoup surpris faut dire que mon père était pas très jouet jeu video. 😀
    et le jeu qui allait avec super mario bros 3 excellent jeu en passant.
    mais j’ai pas eu énormément de jeu là dessus dommage :/

  19. A l’époque je n’avais encore jamais touché de console. Un jour un copain m’avais prêté sa console avec trois cartouches car je devais rester chez moi en convalescence car pied dans le plâtre. Il y avait Top Gun, que j’ai essayé en premier car j’aimais bien l’image sur la cartouche… et je n’ai rien compris au jeu. Dégoutée 🙁
    Puis j’ai testé SMB1 et KungFu Master, beaucoup plus intuitifs et addictifs 🙂 C’était le coup de foudre,j’étais devenue accro à la NES !!

  20. Mes correspondants qui venaient d’arriver en France voulaient sortir, moi je préférais faire une soirée Double Dragon. Ils n’étaient pas contents. Mais Double Dragon, quoi ! C’est mieux qu’aller en boîte !

  21. Moi qui suis né en 1991, j’ai connu la NES à l’époque ou sortait la Nintendo 64 (1997 si mes souvenirs sont exacts). Cela ne pas empêché de m’amuser énormément avec cette console En effet, du haut de mes 6 ans, je ne savais pas que j’avais deux générations de consoles de retard. Pendant un an et demi mon seul jeu fut super mario bros (difficile en 1997 des jeux NES dans ma campagne). Je m’étonne aujourd’hui de ma patience a l’époque durant ces 18 mois. J’ai du réussir a franchir le premier niveau a la fin de la première journée, le deuxième au bout d’une semaine. Après un mois de jeu, j’ai découvert les warp zones et j’atteignais le monde 4 ou 5. Un peu plus tard je commence a me lasser de devoir recommencer pour la n-ième fois au début, mais mon enthousiasme redémarre quand un cousin me montre l’énorme raccourci du deuxième niveau. Suite a cela je suis arrivé jusqu’au monde 8 – 1 sans parvenir a aller plus loin. Ce n’est que plus récemment en 2009 grâce à la console virtuelle de la wii que j’ai réussi a finir (enfin) super mario bros, 12 ans après avoir inséré la cartouche pour la première fois.

    Pour finir, une anecdotes avec ma NES: En décembre 1999, la fameuse tempête inonde ma maison. Ma NES va baigner dans un mètre d’eau avec la télé et le magnétoscope pendant plus de 6 heures…

    …Elle fonctionnait encore en en 2004 quand je l’ai revendue (pauvre de moi) pour une gamecube. (La télé et le magneto n’ont pas eu cette chance!)

  22. Mon premier jeu NES était… Duck Hunt avec le fameux Zapper ! Avoir un faux pistolet et tirer sur son écran de télé peut paraitre idiot ! Et pourtant ce principe simple était diablement efficace. Je me souviens encore du premier canard sur lequel j’ai tiré, j’étais triste de lui avoir tiré dessus mais en même temps j’étais super excité de voir que la technologie marchait. J’en pleurais de joie. J’avais passé la soirée à jouer. Et même quand mes parents m’ont dit d’aller au lit, je me repassais les images du jeu en boucle dans ma tête…

  23. Vous accepteriez mon commentaire pour le concours si je le publie d’ici dix minutes ? J’ai découvert l’existence du concours il y a vingt minutes, j’ai commencé à écrire un truc mais je m’apprête juste à finir.

  24. Merci beaucoup pour ce concours et ce lot qui prendra évidemment un place de choix dans ma collection d’ici quelques jours après l’avoir dévoré de bout en bout.

    Merci aussi à Omakebooks et Florent Gorges pour ce travail de fourmi colossal qui n’a d’autre but que de nous rendre heureux (et très souvent nostalgique, mais c’est ça qui est bon !)

  25. Un grand merci à Florent et OMAKEBOOKS, je viens de recevoir le lot, l’histoire de NINTENDO volume 3 est un régal.Bravo aussi à Gizounours et aux COUPS DE VIEUX, tous ces souvenirs m’ont bien bottés ^^

1 Rétrolien / Ping

  1. Mario Bros version réaliste - Coup de vieux

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*