DO IT YOURSELF : LA SARBACANE EFFACEUR

Années collèges riment avec… Mac Gyver ! Qui n’a jamais fabriqué son sarbacane avec son effaceur Reynolds et marqué les fenêtres avec sa boule de papier machée toute collante de bave. Retour en arrière, je vous explique la technique la plus simple pour fabriquer le votre au risque de me faire coller par mon prof de maths.

Les outils : Un effaceur Reynolds avec la torsade bleue et rouge (ou n’importe quelle autre marque), un stylo BIC avec l’embout transparent et le corps en plastique blanc, un pinceau fin, un cutter et une paire de ciseau.

1ère étape : Découper les deux bouts de votre effaceur avec un cutter et à l’aide des ciseaux, retirer les mousses d’encre à l’intérieur de l’effaceur tout en gardant le séparateur en plastique à l’intérieur de l’effaceur. Pensez à placer ce séparateur à un bout de l’effaceur vide. Ca sera votre piston de propulsion !

effaceur3

2ème étape : A l’aide du cutter ou des ciseaux, découper votre stylo BIC pour ne garder que l’embout transparent puis insérer le sur un côté de l’effaceur (le côté opposé du séparateur).

effaceur2

3ème étape : Il ne reste plus qu’à bien macher une boule de papier (de 3mm de diamètre) puis à l’insérer dans l’embout plastique à l’aide de la mine du stylo.

effaceur1

Dernière étape : le lancé. Si le séparateur en plastique dans l’effaceur est bien placé, il ne reste plus qu’à enfoncer vigoureusement le pinceau à l’autre bout pour propulser la boule de papier sur votre cible.

effaceur4

A bout portant, ça laisse des traces !

Les photos sont tirées sur ce site qui recèle plus d’infos 🙂

27 Commentaires

    • que de bons souvenirs j avais une prof de dessin une veritable vieille chouette combien de fois je l ai cannardée avec ma sarbacanne cetait l arme fatal des colleges je l a transmetterais la fabrication a mes enfants

  1. C’est mes années collège tout ça. Ahhh les batailles de sarbacanes (ça faisait super mal mine de rien). On entendait une petite détonnation suivie d’un « aïe ! » à l’autre bout de la classe.

    C’était à celui qui se confectionnait l’engin le plus puissant/impressionnant.

  2. bah nous on est en 5eme et on se tire dessus ou sur les prof a coup de mine de stylos a la sarbacanee a air comprime sa fait super mal lotre jour un mec a saigné

  3. Dans mon collège, il y avait une fresque d’un arbre dans une grande cage d’escalier, chacun y mettait du sienà chaque passage pour la rendre encore plus moche avec nos boules de papier maché qui restaient collé !
    Trop cool et trop beurk en y repensant !

  4. lol j’ai jamais réussi à lancer de boule de papier avec ma sarbacane lol !

    N’empêche c’était ma hantise se truc surtout quand le prof avait le dos tourné.

  5. chez nous y’avait une variante, qui lançait des grains de riz, avec un chargeur semi-automatique à base de boite de tic-tac (il suffisait de secouer un peu pour charger un grain de riz)

    mais je ne me souviens plus exactement du plan de l’engin.

  6. Il y en a quelques-uns ici qui feraient mieux d’ouvrir un bled que de construire des sarbacanes!

    En tous cas, on commence à 12 ans à faire des sarbacanes à air comprimés et on finit à 15ans à faire des patators 🙂

1 Rétrolien / Ping

  1. Geeks Links du 22 juin au 24 juin | Les Incompris

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*