DOUG, le dessin animé avec un mec bleu et d’autres bizarreries

Doug est un dessin animé diffusé entre 1991 et 1999 sur France 3 puis sur TF1 qui raconte la vie d’un pré-ado dégarni : Doug Fripon.

Vous devez tous vous souvenir de ce dessin animé pour plusieurs raisons :
• Doug s’appelle Doug. Eh Doug ! Doug Douggy Doug ! Fripon de son nom, soit l’anti-thèse de ce qu’il est. Mais nous ne sommes pas à un paradoxe près.
• Doug habite à Bouffonville (C’est pas cool. J’en vois déjà répondre « Boh il y’en a bien qui habitent à Saix pourri en Haute Savoie ». Oui mais même, c’est pas cool.)
• Doug est dégarni, a du bidon et porte constamment un débardeur en laine (je présume) vert pistache, ce qui est terrible quand on a 11 ans
• Le meilleur ami de Doug est bleu… et ce n’est pas un Schtroumpf. En même temps sa grande sœur est violette et sa petite sœur s’appelle Cléopâtre-VTT donc bon…
• La « petite amie » de Doug s’appelle Patti Mayonnaise, elle s’habille comme ma mère et a fait trop d’UV. Je mets petite amie entre guillemets parce en 117 épisodes, il n’a jamais réussi à la serrer (c’est une grande partie de l’intrigue).

doug

Malgré un graphisme de dessinateurs sous antidépresseurs et psychotropes, on a tous accroché aux histoires mignonettes du monde manichéen de Doug. Parce qu’on avait 5, 6 ans quand ça a commencé et qu’on a grandi avec lui. Parce qu’on savait toujours que ça finirait bien et que finalement Doug, c’était un peu comme notre copain looseur, gentil et rassurant.
Donc finalement très suivi, ce dessin animé a donné lieu à un film d’animation sommairement baptisé : « Doug, le film » (directement sorti en dvd en 1999).

Le générique de Doug:

Pour conclure, je trouve que le synopsis du film résume parfaitement les 117 épisodes :
« Doug est un bien gentil garçon. Comme tous les adolescents, il est tiraille entre la morale et le plaisir et sa conscience le travaille quand il décide d’amener au bal l’adorable Patti Mayonnaise (8 ANS QU’IL EST DESSUS !). Seulement Doug habite dans une ville dirigée par un puissant et machiavélique industriel, Bill Bouffon, dont l’un des sbires, Guy Graham, est prêt a toutes les bassesses pour séduire Patti. (HEU ATTENDS LA MAIS C’EST DU DETOURNEMENT DE MINEUR !). Cette situation va entrainer Doug et son meilleur copain, Moustique Valentine (LE MEC BLEU), dans la plus étrange et la plus palpitante des aventures avec un monstre pas comme les autres (PSYCHOTROPES JVOUS DIS). »

 

8 Commentaires

  1. Oh j’adore la description, merci pour le fou rire 😀 Je regardais ce DA oui ; d’ailleurs ma soeur m’avait engueulé une fois après avoir enregistré un épisode sur une de ses VHS 😀

  2. Merci pour la barre de rire que j’ai eue en lisant l’article^^
    Je regardais quand ça passait à la télé, mais j’étais pas à fond non plus 😉

  3. Ohh que de nostalgie… Je suivais assidûment quand j’étais gosse…j’ai même regardé le film au cinéma, c’est dire…mais contrairement à ce que certaines personnes affirment, ce n’est pas si vieux, j’ai 25 ans et pourtant j’ai un souvenir vivace de ces épisodes…pas besoin d’avoir plus de 30 ans pour connaître 🙂

  4. J’ai maintenant 18 ans. Et quand je regardais ce dessin animé je devais avoir dans les 4/5 ans.
    J’étais à l’hopital atteinte d’une Leucémie. Et je n’avais pas grand chose à faire alors je me suis crée un copain imaginaire. Le truc c’est que ma famille n’avait jamais sut d’ou venais le fameux meilleur ami imaginaire Stick ! Maintenant je suis guérie et on en a reparlé ce soir et là bim flashback je revois le générique alors je cherche dans les anciens dessins animé et je tombe dessus. Alors un grand merci a Doug de m’avoir prété son meilleur ami. Il m’a vraiment accompagné il faisait apparament trop de truc cool a ma place comme aller au cirque et un tas d’autres trucs qu’a cette époque je ne pouvais pas faire.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*