Dr Martens

dr martens logo

C’est LA chaussure toute saison qu’il fallait porter pour être à la mode dans sa cour d’école et de préférence, les coquées, celles qui font bien mal quand tu te prends un coup de pieds aux fesses.

Alors pourquoi tout le monde voulait les « doc coquées » ? Je les trouvais bien lourdes quand même et ça me faisait des gros pieds avec cette semelle beige semi transparente de chantier. Certes, il y a l’effet « coussin d’air » dans la semelle qui permet un confort non négligeable (d’où le terme Airwair) mais je pense que c’est surtout pour la légende et la reconnaissance des jeunes dans le mouvement « rock » de l’époque. Les idoles telles que les Red Hots, the Cure et autres The Who s’affichaient avec ses chaussures.

Il y avait aussi les « anti-doc » qui disaient que c’était des chaussures de nazis (le créateur est allemand) ou des chaussures de Skinheads.

Les filles optaient plutôt pour les docs plates de couleurs (bordeaux ou vert bouteille) mais c’est vite parti en vrille puisque des modèles roses bonbon, bleu turquoise ou rouge verni avaient aussi vu le jour. Je ne vous parle même pas des personnalisations à base de fleurs faites au Tippex ou les lacets multi-couleurs. C’était mes années collèges, mes années 90’s et à l’époque, la paire classique en noir coutait 500 francs.

doc martens dr martens

30 Commentaires

  1. Haaa les docs… C’est toujours rigolo de croiser des 30naires avec toujours une paire aux pieds 🙂

    Par contre, faîte gaffe avec le rapprochement nazi – skinhead. Même si ce n’est pas volontaire, c’est dommage de participer à la confusion entre les deux.

  2. J’en avais aussi au lycée, je les ai toujours d’ailleurs.
    Le must était de les porter avec les lacets très peu sérrés, accéssoirisés de quelques perles pour la touche bobo !

  3. Pareil ! Je ne me sépare jamais des miennes ! ça fait 14 ans que j’en porte et j’aime toujours autant. Je dois en avoir une dizaine de paires^^

  4. Ah que j’aurais dû garder les miennes… Elles étaient vertes avec des lacets violets et j’avais mis des perles ; c’était trop cool !

  5. J’ai commencé à porter des noires coquées au collège, achetées à Londres (Et pourtant je suis une fille, je proteste sur la généralisation ;))

    15 ans après j’en ai toujours (plus ou moins jamais lacées il est vrai), que je mets presque tous les jours où des chaussures fermées sont requises. Je suis toujours aussi fan de la forme de ces chaussures…!

  6. Moi aussi j’ai ma paire : Marron en cuir retourné que je portais avec des lacets jaune et marron. C’est la seule paire de chaussure que j’ai gardé de mon adolescence 🙂

  7. Il y avait les « vraies » coques en acier, et les « fausses » coques en plastique.

    Celles avec les coques en fer avait la légende (dans ma cours de récrée) d’être illégales :masked:
    Et j’avais réussi à en acheter dans un magasin de déstockage de l’armée en Angleterre ! J’étais vraiment trop un rebelle hors la loi…

  8. Ah le collège !
    Si on n’avait pas de « Docs », c’était la honte.
    Si on en avait, on avait le droit à la question « c’est des coquées ? », et si ce n’était pas le cas, c’était la honte.
    Il y avait aussi les fausses Docs : les vraies étaient reconnaissables par la couleur orange de la couture sur la semelle. Et si on avait des fausses… c’était la honte.
    😀

  9. Ha oui quel souvenir !!! J’en voulais mais trop cher et mes parents me disaient d’économiser pour en acheter, se que j’ais fais et j’ai opté pour les verte car dans la cours ils avaient tous les noir ou les bordeaux, quand je suis allée au lycée, j’étais la seule, puis on a finis à être deux (un garçon)

  10. Ca commence au lycée, une fois que t’as goutté tu ne peux plus tant séparer, 20 ans que ça dure mieux que des pantoufles.Je m’en sépare que 3 semaines dans l’année pour aller à la mer.Au chiot les baskets je resigne pour 20 ans.

  11. ma paire a 15 ans, et pas une ride… je les portais avec des perles de toutes les couleurs sur les rangs de lacets (jaunes, je crois)
    elles sont devenues ma paire de chaussures de moto
    par contre au lycée personne ne m’avait jamais demandé si elles étaient coquées (je crois que oui, mais je n’en suis même pas sure)

  12. J’avais économisé comme un fou pour m’acheter LA paire qu’il fallait pour être comme tout le monde (mdr, quand on y repense), une fois l’argent réuni, je suis allé avec mon père un mercredi midi les acheter (les brunes en cuir avec lacets jaunes et bruns, je pense aussi classiques que les noires), je les ai porté dès la sortie du magasin, vous n’imaginez pas le sentiment de fierté que ça m’a apporté 😀 j’avais l’impression d’être le plus important dans la rue avec mes « doc », j’étais persuadé que tout le monde me regardait, ce mec trop cool qui porte des doc’s ! Seulement, comme il n’y avait plus ma pointure, j’ai acheté la pointure au dessus (la vendeuse sans scrupules) ! rentré chez ma mère le soir, elle était furieuse !!! On voyait que je les avais un peu portées! elle était vraiment furax a essayer de les nettoyer en disant que le lendemain elle allait les rendre, j’étais bien triste, mais une semaine après j’ai pu avoir ma pointure héhé

  13. Ah ça c’est de la bonne pompe! J’en ai une paire depuis plusieurs années déjà que je mets surtout en hiver, elles coûtent chères mais durent des années alors je n’ai pas hésité longtemps!

  14. Perso, j’ai arreté d’acheter des docs quand elles sont passées de « Made in England » à « Made in South Asia », sans pour autant que le prix baisse…

    J’ai encore une paire de « Made in England » d’hivers. et je compte les garder longtemps!

  15. Pourquoi des docs coquées ? Mais pour la forme !!! Les docs sans coque, ce sont des chaussures classiques. Les docs coquées, elles ont un petit nez mutin, ça change tout. Et en s’usant il arrivait que le cuir se déchire au niveau de la coque – belle trace d’usure.

    Les miennes étaient vertes, et coquées bien sûr, et comme beaucoup je m’en veux d’avoir fini par les jeter.

    Il n’y a pas très longtemps, j’ai découvert que Dr Martens a su diversifier sa gamme très efficacement. Il y a eu des tas de couleurs et de textures, maintenant, il y a aussi des tas de formes différentes. Avec toujours la base botte lacée – semelle Goodyear. J’ai notamment remarqué ce modèle de botte stiletto diablement coquine, la Gilda !

    http://www.dmusastore.com/p-3856-gilda.aspx

  16. Typiquement la chaussure du skin! J’en avais une paire dans les années 2000: troué au bout d’un an. Plus jamais je n’achèterai de docs, depuis que c’est made in chine, ca ne tient plus.

  17. personnellement, je porte encore des doc! j’ai même gardé une paire pendant 10 ans! à l’école y avait d’un côté les fans de doc martens et de l’autre, ceux qui portaient des buffalos (des buff pour les intimes).

  18. Ahaha, j’en avais au collège en 6 et 5ème, je me souviens d’une fille en 3ème qui m’a demander si c’était des vrais, je me croyais vraiment trop cool a ce moment la 🙂

  19. Moi j’ai retrouvé une paire de docs noires, qui m’attendait depuis 18 ans , au fond d’une armoire chez mes parents, que j’ai retrouvées par hasard.
    c’etait ma deuxieme paire achetée à l’epoque, les premieres avaient été usées jusqu’à la semelle.
    un petit coup de chiffon, et de produit , pour enlever les moisissures…lol, et me revoila à 36ans avec une paire de docs de l’epoque toutes neuves. trop la classe, même si ma femme trouve ça ringard, lol.
    le top pour l’hiver, qui revient.

  20. Doc Martens, Nirvana, les 90’s, les années collège quoi… Moi je n’ai eu que des imitations mais qui étaient qd même pas mal ou d’autres paires genre airwalk ou boots pour l’hiver. En 2001 j’ai enfin pu en acheter une vraie paire classique noire plate à huit trous made in england les dernières. Je les ai encore elles sont magnifiques . Elles ont juste quelques éraflures mais sont encore là. Les nouvelles made in china me font vomir, ce ne sont plus les mëme, elles craquent au bout d’un an. Je trouve on ne peut plus scandaleux qu’on ai aussi délocalisé pareille icone.

  21. Bon, c’est très sympa vos souvenirs de jeunes rebelles, mais il y a plein d’erreurs dans ce que vous dites sur les docs… entre legende urbaine et contre vérité…
    Moi aussi j’aurais tué pere et mere pour avoir une paire de doc et dieu sait que j’aurais du les tués souvent, car j’en ai porté pendant plus de 10 ans, j’en ai encore 5 paires a ce jours.
    D’abord, dans les 80’s il y avait plusieur fabriquant de « doc martens », car doc à cette époque avait des accords commerciaux avec des fabricants de chaussures anglais. L’un des plus connu et qui est revenu sur le marché etait SOLOVAIR. (il y avait aussi TREDAIR)
    On lui doit les modèles mythiques : hawkins, highlander, blackhawk, southerner… autant de modeles qui n’avaient pas les coutures jaunes dégeulasse que l’on trouve aujourd’hui sur toutes les docs, et des finitions beaucoup plus soignées (triple coutures, cuir plus epais, oeillets de couleur cuivre ou chrome etc… les semelles crantrées mais translucide).
    Les docs coquées etaient portées par les skins, les ska, les punks et autres dark waver…
    bien que les skins preferaient les guetta grip ou les bottes de saut de l’armée anglaise. Comme les punks preferaient les rangers…
    et il y avait des modeles vraiment connotés : les loafers et broogs pour les ska les mods et les skin heads reggae.
    Les fils a papa preferaient les basses non coquées ou basses coquées (les 3 trous)
    Plus que la coque, ronde ou plus carrée, c’etait surtout le nombre de trous qui fesait d’une paire de docs (montante) sa reputation. tous les modeles jusqu’a 8 trous etaient considérés comme nazes, ceux qui sortaient du lot etaient les modeles a partir de 10 trous.
    Dans les années 90 doc martens voit ses ventes de chaussures lui échappé (a force de faire des coques toutes tordues des coutures qui tiennent pas et un cuir qui se fend ca devait arriver…)
    il rachete les droits sur l’exploitation à tous ses sous traitants (tredair solovair etc)
    et se met dans l’idée de créer des modeles (mon dieu, vous les avez vu ces coques toutes mal foutue, ses semelles mal découpées…) bref moi, dans les années 90 j’ai vraiment arrété d’acheter ses merdes qu’ils nous proposait.
    Solovair c’est mis a fabriquer ses propres semelles (avec un espacement plus grand entre les strilles sur le coté de la semelle) mais avec leur savoir faire ils ont réussit a survivre au rachat de semelles de doc.
    Doc martens a fait pas mal d’effort et a commencé a sortir des modèles sympa avec plein d’idées piqué aux anciens fabricants (exemple les patrick pour femmes, oeuillet de couleur cuivre…et utilisation de la couleur oxblood…)
    Pour bien marquer leur strategie et faire en sorte que les gens reconnaissent la marque doc martens, ils vont systematiquement imposer leur putain de couture jaune!!! jusque sur le packaging de leur cartons!!!! et ca marche, tous le monde oublie que doc, comme les autres fabricants fesaient des chaussures sans coutures jaune!!! (une couture qui ne sert a rien puisque les semelles sont collées et que la couture n’est là que pour faire joli et surtout faire croire que celles qui n’ont pas de coutures sont des imitations, hors, c’est faux, d’ailleur j’ai une paire de 10 trous noir coquées, fabriquée juste avant qu’ils ne sabote tous leurs modeles et elle sont top!!
    pour ce qui est d’aller voir ce qui se passe ailleur que chez doc, je vous conseille un site : british boot company.
    vous pourrez retrouver tous les modeles des années 80, solovair a fait des séries spéciale (c’est pas donné 50 euros plus cher qu’une paire de doc… mais il y a des soldes et là, les anglais ils savent faire)
    voila, je voulais un peu mettre un bemol, sur le mythe doc martens, qui c’est appuyé sur la qualitée et la créativité de ses partenaires pour essayer de les « niquer » dans un deuxieme temps..
    le tout sans proposer de la super came. vous achetez des paires de doc a plus de 1000 francs aujourd’hui.
    Au puces dans les années 80 c’etait 300/500 francs et dejas on trouvait que c’etait la peau du cul!!!

  22. A mon époque la grande mode était de mettre une grosse perle sur le premier lacet et de les porter avec un caleçon adidas noir avec les bandes blanches, les chaussettes de sport nike et évidemment le scott

2 Rétroliens / Pings

  1. Blouson Harrington - Coup de vieux
  2. Docks Dupont - Fripes années 80 et 90

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*