Jusqu’au bout de l’Extrême limite!

extreme limiteQuand je ne regardais pas Hartley coeur à vif, je suivais les aventures de Paloma, Matthieu, Cathy, Julien, Fabrice et pleins d’autres. A l’Académie des sports extrêmes du Cap Esterel, il s’en passait des choses! Des histoires de coeur, des compétitions…  Chaque épisode traitait à la fois d’une histoire d’un des personnages et d’un sport en particulier: escalade, moto, ski nautique…  Même le trivial pursuit s’est emparé de cette série! C’est d’ailleurs là que j’ai découvert que le sport le plus pratiqué dans cette académie est la voile… C’est pas celui qui m’a le plus marquée pourtant…

De toute façon, ce que je retiens le plus de cette série, c’est le générique! Un des rares que je peux encore chanter sans faute, et je suis sûre de ne pas être la seule!

Ce générique est chanté par l’acteur qui joue le rôle de Matthieu, Grégori Baquet. Est-ce grâce à ce générique qu’il a été choisi pour incarner le rôle de Benvolio dans la comédie musicale Roméo et Juliette? En tous les cas, les acteurs ont, pour la plupart, un destin très série TV. L’actrice qui s’en est vraiment très bien sortie, c’est celle qui incarnait périodiquement la fille du directeur de l’académie: Marion Cotillard.

La série est diffusée pour la première fois sur TF1 en 1994. C’était il y a 18 ans.

3 Commentaires

  1. Ohhh!! :))))) « Toujours plus loin, plus fort, plus vite: Jusqu’au bout de l’extrême limite »^^ Un générique resté dans les moeurs 🙂

  2. Ah la la … Mythique !
    Tout comme le générique en effet !
    En plus je partais en vacances près de là bas et j’espérais voir le tournage ! Dès que j’apercevais une voile ou un jet je pensais que c’étaient eux MDR

    Plus tard, j’ai pu constater que de nombreux acteurs avaient finis dans Sous le soleil (série Marathon aussi), de manière ponctuelle ou récurrente (surtout Tonya Kinzinger).

  3. Super souvenir avec cette série et générique qui fleure bon le kitsch des années 90 …il y en a plein des séries avec ces codes vestimentaires hallucinants : Parker Lewis, Caraibes Offshore, et bien sur l’inénarrable : Agence Acapulco ( et beaucoup moins connue chez nous VIP , duo D’enfer ). C’est également dans cette série qu’à débuté mon amour d’enfance : la très belle Astrid Veillon .

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*