Les bracelets brésiliens

Qui n’a jamais porté un bracelet brésilien (voire plus) à son poignet ?

Les activités manuelles, c’était ma grande passion. Et particulièrement les bracelets brésiliens. Quelques fils de couleurs, une épingle à nourrice pour l’accrocher au pantalon, et hop c’était parti !
Il y avait la version simple : juste des lignes, et la version complexe avec divers motifs. En fait c’était plutôt simple, une histoire de noeuds à l’endroit et de noeuds à l’envers… Une fois qu’on était lancé, difficile de s’arrêter. J’avais envie d’essayer tous les motifs de mon super livre qui était le suivant. (Et merci maman d’avoir porté ça pour me faire plaisir.)

A la fin ils étaient bien sales. Il parait qu’il fallait faire un voeux quand on l’attachait, et celui-ci s’exauçait quand le bracelet se cassait. Perso, ça n’a jamais marché.

6 Commentaires

  1. Ouhaou! Ça ne nous rajeunit pas tout çà! Mais c’était bien sympa. En effet, j’accrochais mon bracelet « démarré » à l’aide d’une épingle à nourrice à mon pantalon, et c’était parti! Je ne savais faite que des lignes en biais ou en « V », pas d’autres motifs. Je n’ai jamais eu de livres, j’ai appris avec les copines. J’en ai gardé quelques uns, pour la nostalgie…

  2. OMG ! j’ai le même bouquin, j’en ai tellement fait qu’a la fin je n’en avait plus besoin, je fais des créations délires avec des couleurs arc en ciel. Tout le monde m’en demandait quand ils voyaient ma collection aux poignets. Ceux que j’ai commencé doivent être avec ma boite à fil ! Je me souviens du premier en zig zag rouge et vert, j’en ai chi.. pour celui là. Très bon souvenir, les voeux, je ne m’en rappeler jamais, et puis je crois qu’il y en a qu’un qui est tombé tout seul.

    j’ai eu le même délire avec les perles de rocail (crocodile, collier…) et les scoubidou (le classique, hélicoptère mais aussi toutes sortes de créations originales : tortue, tigre…). bien vu Val !

  3. Moi aussi j’avais ce livre ! je les ai tous fais, je connaissais les motifs par coeur. A l’époque j’étais en 5eme ou 4eme et je les vendais dans la cour de l’école !

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*