Mc Solaar te bouge de là !

mc_solaar-bouge_de_la
1990, la France découvre le rap. Son ambassadeur se prénomme Claude et a déjà son nom de scène : MC Solaar. A 21 ans, le rappeur sort son premier tube : « Bouge de là ». Sample old school piqué à Cymande et rimes assez simples, mais le tout fonctionne bien et la France se trouve son nouveau chouchou vendeur de singles (cassettes à l’époque). Le choix des chemises à fleur façon Prince de Bel Air y est peut être pour beaucoup.

Près de 20 ans plus tard, Solaar est le plus grand vendeur de disques dans la musique rap (5 millions quand même) en France.

4 Commentaires

  1. J’avais appris Dominique en cours de chant en primaire. Vu le niveau mental à l’époque ça donnait (MC Solaar 🙂 « Quand elle piquait du PQ car on lui piquait les fesses » (Nous 🙂 « ohhhh les fesses mpffff ».
    En plus on avait un ami qui s’appellait Dominique.. dur dur pour lui :p

  2. 1990? J’avais juré que ça datait de 1991, car « Bouge de là » me rappelle parfaitement l’été de cette année… J’aimais beaucoup, et d’ailleurs j’aime toujours MC Solaar! Inutile de préciser qu’à l’époque, le rap était carrément autre chose que les conneries de maintenant (Booba, Sinik, Sexion d’Assaut etc). Les rimes étaient simples… J’ai connu quand même beaucoup plus simple que ça… En fait, ce titre dénonçait la bêtise humaine, trop présente dans la société (la situation n’a d’ailleurs pas changé des masses). Claude M’Barali (de sa vraie identité) a donné des lettres de noblesse au rap « cool », à la fois revendicatif et poétique, tout en dénonçant des problèmes de société. Un rap que d’autres artistes, talentueux également, opteront pour les succès que l’on connaît (Alliance Ethnik avec « Respect », « Simple et Funky »…; Ménélik avec « Quelle aventure », « Tout baigne », « Bye bye » …).
    Concernant MC Solaar, l’album où l’on retrouve « Bouge de là » s’intitule « Qui sème le vent récolte le tempo », et a lancé sa carrière; il connut un énorme succès commercial et critique! Son autre single « Caroline » confirme cette lancée. Même si je préfère les autres titres, moins connus (« Histoire de l’art », « Matière grasse contre matière grise », « La devise », « Quartier Nord »). Par la suite, il sortira « Prose combat » (1995) qui restera comme sa plus grosse réussite commerciale, avec des pépites comme « Nouveau western » ou « Obsolète ». Les albums suivants ont aussi eu une certaine notoriété. Précisons également que certains de ses textes sont étudiés dans les universités américaines! Ceci-dit, c’est dommage qu’il ne fasse plus trop parler de lui…
    Petite précision 1: la France connaissait déjà le rap à cette époque, mais il est clair que MC Solaar lui a donné une forte impulsion.
    Petite précision 2: le titre où l’on retrouve cette fameuse Dominique est en fait « Victime de la mode »

1 Rétrolien / Ping

  1. Menelik – Bye Bye - Tubes et chansons des années 80 et 90

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*