Myster Mask

Un peu comme un Batman bon marché, Myster Mask est un héros ordinaire, sans pouvoirs spéciaux, qui veut débarasser la ville des délinquants avec ses gadgets en tout genre. La comparaison avec l’homme chauve souris ne s’arrête pas là : Myster Mask agit plutôt la nuit et devient un papi retraité la journée. La ville où il habite, Bourg-les-canards, ressemble énormément à Gotham City avec ses grands immeubles et égouts qui fument. Il n’a pas de cave mais son repère se trouve tout en haut d’un pont s’apparentant au pont de Brooklyn.

Myster Mask ne serait rien sans ses gadgets, sa moto à roues démesurées et ses complices Flagada Jones, lui-même et sa petite fille adoptive Poussinette qui parfois est accompagnée de son ami geek à lunettes, Cuicui. Ses ennemis sont assez nombreux et j’avais beaucoup de mal à suivre qui était le boss de qui… Il y avait entre autres, Taurus Bulba, un taureau bien musclé qui fait un peu parrain de mafia, Mégavolt, un rat façon génie fou scientifique qui peut lancer des décharges électriques, Poker Naze, le canard habillé en bouffon et qui rappelle étrangement le Joker de Batman. Enfin, celui qui s’apparente un peu comme l’ennemi de tous les ennemis, c’est Sinister Mask, un canard identique au héros mais avec des vêtements de différentes couleurs (jaune et noir).

Comme héros un peu « looser » et « têtu », Myster Mask était vraiment bon car très souvent , il part à l’aventure sans se douter de rien et il tombe systématiquement dans le piège des ennemis et c’est souvent ses amis qui le sauvent. Je le trouvais un peu pathétique à vrai dire. Avant chaque apparition devant l’ennemi, il annonce son slogan : « Je suis la terreur qui corrige les erreurs, je suis le cholestérol qui bouche vos artères (cette partie change à chaque épisode), je suis Myster Mask ! »

La voix de Myster Mask était Gérard Hernandez, vous savez Raymond dans « Scènes de ménage » sur M6. Le premier épisode a été diffusé en 1992 sur Disney Club, le dimanche matin sur TF1. C’était il y a 19 ans.

 

Le générique :

 

12 Commentaires

  1. J’adorais cette série, mais si je n’arrivais pas bien à la cerner. En effet, en grand fan de Donald et sa bande, je n’arrivais pas trop à comprendre l’inclusion de MM dans l’univers des canard… Oui, je me posais des questions métaphysiques quand j’étais gosse.

    Concernant les méchants, il n’y avait une sorte de plante vivante, ainsi qu’une sorcière habillée en rouge vif ?

  2. Comme Ekho je me posais des questions existentielles genre comment fait Flagada Jones pour être dans les épisodes de Mister Mask et de la bande à Picsou en même temps ?

    Ce dessin animé c’est synonyme pour moi des dimanches matin avant d’aller à la messe. Y’avait aussi la bande à Picsou ou encore super Baloo.

    «  »La voix de Myster Mask était Gérard Hernandez, vous savez Raymond dans “Scènes de ménage” sur M6″ »
    Maintenant que tu le dis c’est vrai que c’est la même. J’adore ce genre d’anecdote !

  3. A noter que ce dessin animé propose (pour la 1ere fois chez Disney) des cross-over avec la série Picsous (d’ailleurs Flagada jones en est issu) Picsous et Donald apparaissent sur 2,3 épisodes ainsi que Robotic un super héro (qui a une roue sous les deux jambes) http://bit.ly/oo0ecj à gauche sur l’image

  4. moi c’était pokernaze (l’espece de clown taré) qui était mon préféré
    sinon les ennemis que j’aimais beaucoup aussi y avait un homme mi-hummain mi-plante avec des cheveux violets et il y avait aussi un rat électricien dépravé qui me faisait bien déliré aussi
    et je me souviens vaguement d’un chien en eau et d’un myster mask mais en version méchant

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*