StarTac, le premier téléphone à clapet

Apparût en 1996, ce téléphone est vite devenu la vedette du marché mobile avec un poids ultra léger comparé (88g) à ces concurrents de l’époque. Nokia faisait fureur chez les jeunes avec son 5110 mais wouah, il fallait porter une ceinture bien serrée quand on l’avait dans la poche ! Et puis, le clapet a redonné tout un style à l’homme moderne, le businessman. Fini la grosse brique qu’il fallait prendre à pleine main ! D’un simple clap, on pouvait répondre et raccrocher sans appuyer sur un bouton. L’antenne montée sur un fil de fer était rétractable mais c’était un peu fragile. C’était il y a 15 ans. Merci Motorola.

Nicolas Cage en avait un dans le film « 8mm » et avouez qu’il a quand même bien plus de classe que Michael Douglas quelques années avant :

6 Commentaires

  1. *apparu c’est plus simple et plus juste; sinon, en 99 j’avais un motorola à clapet, gros comme un fixe et qui devait peser un demi kilo, mais le top à l’époque !

  2. Héhé, j’ai toujours mon Motorola 7500 de juillet 1996, acheté un Franc avec un abonnement SFR dans la revue Science et Vie de juin 1996. Il avait un clapet aussi. La batterie normale durait 12 heures. La « grosse », c’était 24 heures.
    J’avais aussi un vrai kit main libre Motorola avec l’antenne externe sur le toit de la voiture.
    A cette époque, je posais des GSM fixe dans les voitures, à mon travail.

    Faudrait m’expliquer pourquoi, dans la série XFILES, avec ce même téléphone, ils pouvaient s’en servir durant des jours sans le recharger, lorsqu’ils étaient enlevés par des extras terrestres!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*