Automan

Encore un chef d’oeuvre de série télé proposé par la Cinq 🙂

Le héros de la série était Walter Nebicher un génie de l’informatique de la police de Los Angeles qui avait mis au point un système d’hologramme capable de faire un peu tout et n’importe quoi : une voiture ou un super costume par exemple. D’ailleurs le héros a des faux airs de Tron…

Evidemment, personne n’est au courant puisque par un astucieux procédé scénaristique Automan ne peut opérer que la nuit et il se recharge la journée, donc au bureau c’est un peu le loser de service.

La série qui ne compte que 13 épisodes a été diffusée sur la Cinq à partir de 1987.

Merci à Duke pour ce souvenir

About Malisz
Fournisseur de bonheur depuis 1982, Vincent est également champion du monde de Chifoumi. Retrouvez le sur Twitter : http://www.twitter.com/malisz

9 Comments on Automan

  1. alors là je sèche..aucun souvenir…

    • non je pense qu’ils assument bien ce hit, quand ils l’ont joué au Hellfest c’était la grosse fiesta dans le public. Ils en ont même fait une belle version acoustique sur le live "Allmost Unplugged".

  2. Eh,bien moi je m’en souviens très bien(enfin très bien,je ne pourrais pas non plus citer le récit d’un épisode en particulier,d’autant plus s’il n’y en a eu que douze…faut pas non plus pousser,hein…)Ce dont je rappelle c’est que j’adorais cette série et le concept(Le mec loser le jour et super héros la nuit,son cosmume bleu fluo super cool,comment y s’la pétait grave avec et tout ça…)Un souvenir particulier me revient à chaque fois quand je me remémore cette série,quand sa voiture holographique tournait une rue elle la prenait à angle droit!

  3. Ca fait mal au yeux cette serie!

    Aucun souvenir.

  4. Si excellent souvenir de cette série,Automan avait la voix du comédien Thierry Ragueneau pour ceux qui connaissent

  5. ahhh cette série, merci pour le souvenir !!!
    Je me souviens bien d’un épisode où “cursor” (un tetraèdre qui permet à Automan de créer toutes les choses) se transforme en balle de tennis pour lui permettre de gagner un match, avec des trajectoires disons, étranges. 🙂

    C’est la même époque des SuperMinds.

  6. On voit où Disney a puisé son inspiration pour le désign à la TRON.

    En série excellente aussi, il y avait Tonnerre Mécanique (vo : Street Hawk)

  7. Supermind , cool aussi comme serie old-school 85.

  8. Pierre CHOUKROUN | 2 avril 2019 at 15 h 40 min | Répondre

    Voici un dossier sur cette série : http://www.toku-onna.fr/critiques/automan

Leave a comment

Your email address will not be published.


*