Chérie, j’ai rétréci les gosses

Le dimanche, c’est le cinéma familiale. En cela, Disney est le maître toutes catégories. En 1990, ils nous sortent une comédie qui marquera son époque : Chérie, j’ai rétréci les gosses !

Une comédie loufoque avec Rick Moranis (qu’on avait vu notamment dans Ghostbusters) qui incarne un savant de garage qui a transformé ses enfants en liliputiens. L’histoire inspirera notamment Toy Story qui reprend cette mécanique de modification des échelles.

Le succès international du film nous infligea une suite (Chérie, j’ai agrandi le bébé), une série TV, ainsi qu’une attraction disponible dans plusieurs parcs Disney (Chérie, j’ai rétréci le public).

C’était il y a 21 ans.

9 Souvenirs pour Chérie, j’ai rétréci les gosses

  1. il y a aussi un troisieme film mais completement nul (que j’ai d’ailleurs sur mon ordinateur) du nom de “cherie nous avons ete retrecies”

  2. LA MORT DE LA FOURMIE est une scene tres tres dur.

    J ai chialé

  3. Effectivement soupape, une scène traumatisante. La raison pour laquelle, aujourd’hui encore, j’ai peur des scorpions.

  4. D’ailleurs dans le 3ème film “Chérie nous avons été rétrécis”, on peut avoir Mila Kunis toute jeune, et oui.

  5. Que de souvenirs ! J’ai bien envie de me le regarder tiens…

    Je me rappel aussi de ” Chérie nous avons été rétrécis ” avec l’appareil à Bulles … =)Je n’ai plus vus les bulles comme avant après ça !

  6. J’ai adoré au ciné à l’époque, le 2eme aussi (chéri, j’ai agrandi le bébé). Je regarde ces films avec plaisir qd ça repasse (pas assez svt malheureusement)

  7. LE film culte de mon enfance, à ranger aux côtés de Beethoven, E.T., l’Histoire sans fin…
    De ceux qui m’ont tellement marqué que je les ai en DVD car je voulais les garder !

    Ce film est d’ailleurs très bien réalisé, les décors pour les minis-enfants sont une vraie réussite…

    et la mort de Mimi (la fourmi) reste un de mes grands chagrin d’enfant… j’ai toujours une petite larme à l’oeil chaque fois que je revois cette scène…

  8. grosse niaiserie après ces années comme beethoven, famille ricaine cliché

Partagez votre souvenir

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*