Goldorak

Je suis sûr que vous aussi vous sautiez sur le canapé du salon en criant :

« Astéro-hache ! Rétrolaser ! Fulguro Poing ! »

Goldorak c’est une des figures cultes de notre enfance. Il faut avouer que la série de 74 épisodes tirée du manga de Gô Nagai avait de la gueule. C’est probablement l’une des séries de mon enfance qui me tenait le plus en haleine et ce dès les premières notes du générique aussi nombreux et cultes soient-ils. (mes 2 préférés plus bas dans l’article)

Le dessin animé débarque en 1978 en France et retrace l’histoire du prince de la planète Euphor, Actarus, réfugié sur la planète Terre à bord de son vaisseau-robot Goldorak après la destruction de sa planète par les forces de Vega. Actarus et son « formidable géant » badass défendent donc la terre du Grand Strateguerre, souverain de l’Empire de Vega, qui s’attaque désormais à la planète bleue. Il sera aidé par ses amis Alcor et Venusia et plus tard sa soeur Phénicia.

Perso, je trouvais que Alcor passait son temps à foutre Actarus dans la merde et qu’il ferait mieux de laisser Goldorak se battre tout seul dans la plupart des cas. Aussi déjà enfant je comprenais pas pourquoi Goldorak n’utilisait pas direct son astéro-Hache et ses fulguro poings puisqu’il avait tendance à gagner à chaque fois qu’il se décidait enfin à les sortir (même remarque pour X-Or et sa transmution d’ailleurs).

Je ne sais pas combien il y a eu de génériques différents mais je les aime tous avec au top de la liste la version de Noam vendue à des millions d’exemplaires :

“Il traverse tout l’univers, aussi vite que la lumière
qui est-il ? d’où vient-il ? formidable robot des temps nouveauuuuux !”

Puis la légende d’Actarus :
“Là-haut, là-haut
Très loin dans l’espace
Entre la Terre et Vénus
Le ciel garde encore la trace
Du Prince Actarus”

Il semble y avoir tous les génériques ici :
https://www.telestar.fr/serie-tv/autres-series/goldorak-a-40-ans-tous-les-generiques-mythiques-361135

3 Souvenirs pour Goldorak

  1. Chris | Répondre

    Second article et second coup de vieux 🙂 j’avais tous les jouets « GOLDO »…. et ce generique qui me reviens instantanément à l’esprit.. trop fort 🙂

    J’ai 44 ans, je pense qu on est de la meme generation non ?

    Bonne continuation… voilà qui me donne envie de revoir Albator ou Capitaine Flamme

  2. André | Répondre

    Ah, Goldorak! Une série inoubliable. La réédition des épisodes en DVD est une excellente idée.
    A l’époque, je trouvais le personnage principal, Actarus, un peu trop chouineur, du genre « je dois me battre mais j’aime pas ça et je préfère jouer de la gratte au clair de lune ». Un peu comme Charlie Brown quoi (que j’ai toujours détesté,lui et son clébard, allez savoir pourquoi.
    Un personnage sympathique, le professeur Procyon, Papa Rigel, touchant dans sa naïveté et sa bouffonnerie, Alcor, tête brûlée et preux chevalier, toujours prêt à se battre pour la bonne cause (nous autres), les filles, Venusia, amoureuse secrète puis affirmée et Phenicia, espiègle.
    Chez les vilains, du plus chouette au plus ridicule: Horos, Hydargos, toujours en rogne, Minos/Minas, mielleux et courtisan au possible et Véga, caricature du tyran mégalomane et totalement azimuté.
    Coup de chapeau pour les évolutions technologiques du centre au fur et à mesure que la série avance, et pour la fin, ouverte et annonciatrice de renouveau sur la planète Euphor.
    Je ne sais pas si vous avez lu le roman paru en même temps que la série mais il me semble que « Duke Fleed », alias le Prince d’Euphor, « habite » littéralement le robot, l’incarne, fait corps avec lui au lieu de le piloter. Est-ce que je me trompe?

  3. Paule | Répondre

    Mon fils avait un grand Goldorak qui envoyait des flèchettes quand on appuyait sur son bras ; il regardait à la télé Capitain Flam,san ku kai, nono le petit robot etc..etc….

Partagez votre souvenir

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*