Bonbons des années 80

Re-découvrez les goûts (chimiques) de votre enfance, la belle époque où il y avait des publicités à la télé pour le sucre (oui oui). Proust avat sa madeleine, nous avons les push-pop et les couilles de mammouth…

Picorettes de Nestle

« Picorette, des petits grains de folie ! » Ces petites boules croquantes de soja soufflé enrobés de chocolat sont apparues en France en 1971 et étaient distribuées par Nestle. Je trouve que le paquet original ressemblait un peu à celui des friandises concurrentes: Treets (M&M’s aujourd’hui). L’emballage dont je me rappelle le…

Lire la suite >>

Solutricine vitamine C – bonbons ou médicament ?

C’était quand même une vaste blague cette Solutricine que je considérais comme un bonbon plutôt qu’un médicament. D’ailleurs, même mon docteur le disait. Quand j’étais malade, j’avais quand même droit à cette petite pastille carrée à double face blanche et jaune. J’adorais le côté jaune acidulé (qui correspondait à la…

Lire la suite >>

Biscuits Bamboula de St Michel

Les biscuits chocolatés de St Michel sont apparus en 1987 pour finalement disparaître en 1994 dans un scandale sordide (détails plus bas). La mascotte, créée par Mallock, était un petit africain habillé en léopard (un peu cliché donc…) si en plus on appelle ça « Bamboula » ça devient franchement gênant (sans…

Lire la suite >>

Roll’up le chewing-gum en rouleau

roll'up

Avec notre pièce de 10 francs on allait à la boulangerie faire le plein de bonbons… tout y passait : roudoudous qui coupent les lèvres, les fils chimiques de toutes les couleurs pour cautériser les plaies (que je mange encore en grimaçant au cinéma aujourd’hui..), les carambars et quand venait le choix…

Lire la suite >>

Les têtes brulées c’était une confiserie dragéifiée acidulée : une boule recouverte de sucre qui piquait très fort pendant 5 minutes puis le bonbon (dur) avait un goût de cerise ou de framboise. On en mettait un dans sa bouche et on respirait très fort par le nez pour essayer…

Lire la suite >>

S’il n’y avait plus qu’une friandise à garder, ce serait peut-être le Malabar. Emblême des chewing gums massifs, il avait l’avantage de ne pas perdre son goût en 2 minutes et de permettre de faire des bonnes grosses bulles, encore plus qu’avec le Tubble Gum. L’originalité de Malabar c’est bien…

Lire la suite >>