Les graines de tournesol Pipas

A chaque sortie d’école, c’était le même rituel avant de rentrer à la maison : en été, on passait à la boulangerie chercher son Mister Freeze ; en hiver, c’était plutôt ces petites graines de tournesol salées dans un sachet plastique avec un clown dessus… les fameuses pipas !

Au bout d’un moment, ça me donnait vraiment mal au ventre de mastiquer la coquille mais impossible de résister à ce petit goût salé si addictif…A la fin du paquet, je n’avais plus vraiment de sensation à la langue. Mon premier paquet de Pipas date de 1992, c’était il y a 18 ans.

pipas

29 Commentaires

  1. Ah oui ces fameuses graines perdues au milieu d’un sachet de sel.
    Je n’aime pas vraiment ce qui est salé et pourtant j’en ai vidé de ces sachets. Le seul intérêt était qu’on crachait les coquilles une fois le noyau avalé.

  2. Je me rappelle que le sachet n’était pas très solide, et que j’en retrouvait toujours un peu dans toutes les poches(manteau, jean…)
    Mais je crois que je ne serai pas tenter d’en remanger !

  3. Je ne sais pas s’il s’agit toujours de la même marque, mais le mâchage/crachage de graines et de coquilles (ça doit sans doute s’appeler autrement d’ailleurs) de tournesol perdure encore de nos jours chez les plus jeunes…

  4. ça me rapelle les vacances d’été en espagne, on en trouvait partout.
    petite variante, et meilleure à mon gout, les grains de maïs grillés.

  5. Raah, les pipas ou l’époque collège…
    Je me souviendrais toujours d’un camarade en train de ramasser tout un tas de coquilles devant la prof de math éberluée devant un si grand monticule de pipas ^^
    Il avait prit l’habitude d’en manger en cours, et prenait soin de cacher toutes les coquilles dans le rangement sous sa table.
    Y’en avait un tas monstre la dessous si bien qu’un jour, à la sortie, on avait pas résistés à l’envie de donner un bon coup de pied dans la table…
    Quelle rigolade, et quelle surprise pour la prof! Merci de faire ressurgir tous ces souvenirs!

  6. Personnelement j’en mange encore et des quantités assez astronomiques, j’habite tout près de la frontière Espagnole, et en les Espagnols en sont très friands.
    Il n’y a qu’à se rendre dans un stand de foot pour s’en rendre compte, en France on vend des barres chocolatées (lion, snickers etc…) en Espagne rien de tout ça : c’est… PIPAS ! 🙂

  7. Oh oui miam… on appelais cela des pipasols en petit sachet qu’on mangeait en cours de récréation.
    Il y avait aussi les fameuses sucettes vendu sans papier au chocolat et avec de la meringue dedans, miam, miam, miam je suis toujours aussi gourmande

  8. J’aimais ça mais j’en mangeais rarement ça c’était vraiment galère: je cassais d’abord tout un tas de coquille pour récupérer un tas de graines que j’avalais d’une traite. Dieu que c’était long…

  9. Je dois être encore plus vieille que vous tous (SNIF) parce que moi j’ai surtout connu les paquets lorsqu’ils étaient bleus et en plastique souple.
    C’est que plus tard que les paquets jaunes sont apparus.

    Là, je vous écris et je suis entrain d’en manger.
    Ca n’est pas de la marque « pipas » mais elles sont bonnes quand même.

    Pour info, les pipas, on en trouve toujours dans les magasins MATCH (par ex) en tête de gondole sur un présentoir avec des autres bonbons « rétro » (style soucoups ou sucette rouge à lèvre etc …)

  10. moi les pipas je continue d’en manger et maintenant que j’ai trouvé les pipas au ketchup, et autre épice franchement je me régale et actuellement j’en un bol rempli et 6 paquets qui m’attendent (enfin a partager avec mes 3 enfants car eux aussi aiment ça) j’ai dévalisé la boulangerie du coin en achetant 10 paquets ts les 15 jrs!!!

2 Rétroliens / Pings

  1. Bonbon – Pailles avec sucre en poudre aromatisée - années 80 - 90, confiserie - Nourriture années 80 et 90
  2. chewing gums Les Veinards - Coup de vieux

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*