Sega Saturn

ou le début de la fin pour Sega. Après les échecs cuisants des extensions megadrive : le mega-CD et le 32X, Sega sort la première console 32 bits le 8 juillet 1995 en Europe peu avant la Playstation de Sony.

segasaturn

Les consoles étaient aussi chères il y a 12 ans puisque le prix de lancement était de 3 299 francs (soit 500€).

La génération  de consoles 32 bits ont révolutionné les jeux consoles en y ajoutant de la 3D. C’est là tout le problème de la Saturn super optimisée pour la 2D même si des jeux comme Virtua Fighter, Sega Rally (photo ci-dessous) me font mentir.

segarally vfighter

Mention particulière (et personnelle) à Sega Worldwide Soccer ’97 sur lequel j’ai passé énormément de temps.

A propos de Malisz 332 Articles
Fournisseur de bonheur depuis 1982, Vincent est également champion du monde de Chifoumi. Retrouvez le sur Twitter : http://www.twitter.com/malisz

10 Commentaires

  1. un bon volume de bons jeux étaient restés reservés au jap, mais, meme si je l’ai pas eu à l’époque y a eu pas mal de trucs bien foutus… Astal, les adaptations de vs fightings et les shoots…

  2. la petite anecdocte qu’il y a avec la saturnes, c’est le fait qu’a la base comme tu l’as dit, c’est qu’elle n’etais pas prevu pour la 3D donc le systeme a ete rajouté a la fin de la fabrication de la console. du coup les jeux 3D n’etais pas terible, mais ce fut grace a cet pseudo 3D que des petit malin on eu l’idee de faire des jeux a conotation erotique et meme plus si affinité et pour ça elle en as eu ……

    • Pas terrible, tout dépend comparé à quoi. À une 64, sans aucun doute, mais ça a quand même permis de faire l’un des plus gros succès de l’ère 32 bits : Tomb Raider. Et niveau 3D, Panzer Dragon, Sega Rally, Sega Touring Car, Virtua Fighter 2 ou Deep Fear par exemple sont vraiment bluffants.
      Le vrai problème de la Saturn, c’est sa complexité de programmation comparée à la Playstation après la sortie de CodeWarrior, ajoutée aux plus faibles ventes, les version Saturn étaient souvent baclées voir tout bonnement annulées, mais ça n’a rien à voir avec les capacités de la machine.

  3. Cette console a été le pire échec de Sega!!! Même la Dreamcast a fait mieux, et pourtant, elle a vite coulé elle aussi…
    En fait, les plus grands succès de Sega auront été la Master System et la Megadrive… Résultat: c’est la Playstation qui a assuré sa suprématie dans le monde du jeu vidéo d’alors

    • En réalité c’est le 32X le pire échec de SEGA. Mais c’était pas vraiment une console car si elle avait ses propres jeux,il fallait une Megadrive pour la faire fonctionner.

  4. C’est marrant car il me semble que la saturn avait une mémoire video plus importante que la playstation et donc (potentiellement) des graphismes plus abouties.

  5. Bizarrement, elle à mieux commencer que la playstation, avec des jeux comme sega rally à l’époque, la saturn etait devant la playstation, ff7 à définitivement achevé la console :/
    Ils ont trop vite abandonné la saturn pour la dreamcast malheureusement, et pas asser adapter de jeu jap (pas mal orienté arcade) en europe.

  6. C’est drole tous ça car si on regarde aujourdhui moi et mon entourage, on s’amuse à re-collectionné nos cartouches de Megadrive ! en ce moment on est fortement nostalgique à cette console la.

    La Sega-saturn, pas connu, j’ai admiré par contre quand Playstation est arrivé et comment elle à écrasé (c’est le mot et on referra plus l’histoire) ses concurrents ^^
    je revoit encore tous les jeunes en grande surface en train de bavé sur cette console grise 🙂

  7. En ce qui me concerne je n’ai pas voulu la Saturn plus que ça, je possédait déjà la PlayStation (offerte par mes parents après des mois d’économies et d’efforts étant d’un milieu modeste, merci à eux). Mais par contre je me rapelle très nettement avoir bavé devant SoulCalibur sur DreamCast qui explosais graphiquement parlant toutes les consoles et une bonne partie des PC de l’époque. Je l’ai eue bien plus tard et je la possède toujours (trouvée aux poubelles quand j’y taffais pour la petite histoire) et je la fais parfois tourner avec des jeux gravés (je sais pas bien, piratage, toussa) et même maintenant les jeux sont loins d’être ridicules techniquement parlant. Pour moi, ce qui a tué Sega au delà de la PlayStation c’est aussi un manque de localisation des jeux : autant un jeux de course ou de baston en anglais c’est pas trop gênant, autant un RPG c’est tout de suite plus ennuyeux. Sur cette réflexion je vous laisse et je suis ouvert à tout avis constructif et argumenté. Bye.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*