Les crados envahissent les écoles…

En 1988, les Crados arrivent dans les écoles et créent la polémique ! Ces vignettes à collectionner multiplient les situations gores ou peu ragoutantes, et y ajoutent en plus un jeu de mot un peu vaseux (remember Renée Morvonée).

Les associations de parents avaient vu rouge, faisant interdire le troc d’images dans les cours de certaines écoles.

Art Spiegelman, qui avait obtenu le prix Pullitzer pour sa BD “Maus”, était lié au projet avec Mark Newgarden.

C’etait il y a 21 ans.

21 3

Signaler un problème sur l'article en 1 clic

31 Commentaires

  1. Oh,trop cool!!Je faisais la collection.Il y avait une carte avec mon nom….A la récré, j’étais devenu la star!

  2. Alors ça j’etais FAN FAN!!
    Je vais aller fouiller chez ma mere ce we au cas ou je le retrouverais!!

  3. que de bons souvenirs , quand je pense que c’était y a 20 ans , ça fou un grand coup de vieux !!!! J’étais une grande fan , il faut vraiment que je fouille dans le grenier de mes parents pendant les vacances; C’est dingue depuis que j’ai eu 30 ans et 2 enfants je suis super nostalgique , et les crados font parti de mes souvenirs!!!!!

  4. nooonnnnnnnnn pas eux!!!!!!!!!!!!punaise que de bons souvenirs avec mes enfants.Mon porte monnaie s’en souviens aussi……

  5. g été interdit en classe a cause du t shirt mathieu le degueux loool
    obligé de le retourner ^^

  6. lol! eux je les avez jamais oubliés…
    Entre ça, Ken le survivant qui faisait éclaté des tetes,
    On a grandi dans une époque un peu trash quand meme!
    MDR

  7. j’adorais les crados!! et on a tous pas mal tournes donc pas de stress 🙂

    mais je savais pas que c’etait Art Spiegelman!

  8. j’avais même le 45tours, comme je range bien mes afvfaires j’espère retomber dessus un jour…

  9. Je regrette d’avoir revendu mon album qui était bien rempli.
    On s’amusait à s’appeler par nos prénoms de crados et on chambrait ceux qui avaient un prénom qui n’était pas dans le bouquin :p
    Trop bons souvenirs !

  10. Un ami avait le jeu (il doit encore l’avoir dans un coin) et il l’avait ramener en classe.
    Vous savez, en fin d’année quand on ramène des jeux les derniers jours.

    Et bien le professeur lui avait demander de le ranger car il n’était pas très… conventionnel ^^

  11. j’adorais à l’époque, j’avais le cahier avec les stickers, et même le vynil de la chanson!
    maintenant je trouve ça bien naze.

  12. beurk rien que d’y repenser j’en ai des hauts le cœur les jeux de mots était drôle mais certaines images était tellement dégueu que rien que les regardait me donnait l’envie de vomir j’étais petite est j’avais déja l’estomac sensible j’ai bien grandis et rien n’a changer certains dessin me dégoutte toujours autant

  13. C’était dégueulasse mais je ne me souviens pas que ça nous traumatisait. Les enfants sont beaucoup moins sensibles qu’on le croit.

  14. Moi aussi, le premier jour où j’ai eu l’album panini avec quelques stickers, je n’ai pas pu mangé mon dîner tellement l’image de Mathieu le dégueu me donner des haut-le-cœur. Après ça, je suis devenu insensible.

  15. trop forrrrrrrrrt mdr c’est mon frère qui avait l’album mai je lui piquait tou le temps pour le regarder
    Laetitia pue des bras, Carlo le crado…et moi je cherchai desesperement mon prénom dedans mdr!!

  16. comme bcp j’avais l’album aussi et à la fois fier et déçu que mon prénom y apparaisse “Sébastien… dans le bain”… m’en rappelle encore….

  17. Boooooooh, traumatisant, traumatisant, c’était quand même pas bien méchant. Plutôt genre pipi, caca, prout, surtout avec ce drôle de dessin naïf.

    Et puis ces autocollants était bigrement bien fichus, avec même des trucs imprimés au verso, il y avait des diplômes bidon, des certificats d’autorisations de faire des bêtises, c’était vraiment très drôle.

  18. Pourtant, aucun gamin n’a jamais été choqué ou n’est devenu fou à cause de ça. Comme quoi…

  19. que de nostalgie j avais un album je les collectionner les cartes c été une belle époque mine de rien

  20. Je me rappelle qu’il y avait eu un reportage au jt du soir qui en parlait: des parents avaient tout fait pour interdire la vente de ces mignonnes vignettes à leurs chères têtes blondes. Quels relous ces parents….

Partagez votre souvenir !