Jeanne et Serge

Jeanne et Serge fait partie des grands classiques des dessins animés japonais des années 80 et 90 où le thème tourne autour d’un sport, le Volley Ball.

Jeanne est une lycéenne délurée qui ne pense qu’à jouer au Volley Ball et rêver de son prince charmant, Serge. Au début de l’histoire, Jeanne va faire connaissance avec une grande rivale qui deviendra une amie, Peggy Hayase et d’un entraineur tyrannique en la présence de M.Daimond. Je crois que tout le monde l’a détesté celui la. Grâce à sa personnalité de battante, elle arrivera à surclasser ces rivales.

Ce que j’aimais dans ce dessin animé et à l’instar d’Olive et tom, ce sont les sur-effets donnés dans les mouvements de jeu. A chaque fois que Jeanne sautait, elle était suspendue dans l’air pendant 5 minutes avec même un flashback possible qui lui donnait encore plus de force (genre, il faut que je me concentre, il y a le beau Serge qui me regarde). Et à chaque frappe, le ballon prenait des formes ovales avec des effets incroyables qui ne donnaient aucune chance à l’adversaire.

Jeanne Hazuki a souvent été mon surnom dans mon équipe de Volley. J’aimais bien crier « Attaaaque » sur le terrain comme le faisait Jeanne.

Jeanne et Serge était d’abord diffusé sur LaCinq dans l’émission Youpi, l’école est finie en 1987 avant d’être rediffusé sur Antenne 2 puis au Club Dorothée. C’était il y a 25 ans.

http://www.forextradingsystemss.com/

Marie, Jeanne et Peggy

Les supporters de Jeanne et Sunny, son petit frère adoptif

L’entraineur Mr.Diamond :

On ne se lasse pas du générique dont je viens de comprendre le refrain… « coup de foudre au match de Volley ball » :

7 Commentaires

  1. Un très bon DA qui a bien vieillit et qui se laisse regarder même adulte (il repassait sur Arte l’année dernière il me semble). Le pari n’était pas forcément évident : le volley n’est pas un sport réputé comme très populaire, une héroïne sportive, etc…

    Je crois qu’étant jeune j’avais un faible pour Marie.
    Enfin j’ajouterai que le générique est culte.

  2. j’ai adoré ce DA, j’ai même choisi le volley en UNSS au collège pour voir si on pouvait vraiment faire comme elle ! merci pour ce coup de vieux !

  3. J’ai jamais regardé ce truc. Ca devait être à la même époque que les chevaliers du zodiaque… C’était aussi l’époque où les prénoms japonais étaient francisés, comme dans Max & Compagnie, et rétrospectivement je trouve ça maladroit. Mention spéciale à la chanteuse du générique, d’une parfaite constance dans les fausses notes.

  4. L’un de mes DA préférés! J’y pensais en eps quand on a fait du volley, et ça a été une grosse deception, non je n’étais pas Jeanne…
    Par contre le choix des prénoms francisés étaient un peu… comment dire… rétro… Jeanne et Serge dans les années 80 c’était quand même déjà bien daté.
    Dans la VO elle s’appelait Yû et lui Sô, bien des années après j’ai appris le japonais à la fac et ça a été un gros kiff de visionner les séries de mon enfance en VO. Mais j’aime toujours la version française (souvenirs… souvenirs……)

  5. A fait elle ne fait que de la compet alors elle fini avec Serge ou non car je trouvais qu il la fuyait non ? …

  6. En primaire a la recre on chantait le generique dans la cour
    Plus tard je me suis inscrite au volley-ball au college grace a ce DA
    Un de mes favoris

Les commentaires sont fermés.