Clémentine, quand tu fermes les yeux…

On se souvient tous du superbe générique de « Clémentine » si entrainant et mettant en scène plusieurs enfants qui vont s’évader et découvrir le monde avec une fée dans une grande bulle de savon. Que du bonheur ce générique qui respire l’insouciance et la solidarité humaine. En général, je m’arrêtais là, au générique, parce que la suite est carrément plus triste.

Clémentine est une fille de 10 ans qui a perdu l’usage de ses jambes suite à un accident d’avion avec son père. Et ça, on ne le devine pas mais on le voit dans le premier épisode ! Angoisse quand tu as à peine 7 ans ! Bon, il faut bien une intrigue un peu triste et des personnages méchants pour faire un bon dessin animé. Princesse Sarah aurait été un fiasco sans l’espoir de retrouver un père disparu et sans la persécution de Lavinia et de Mme Mangin mais c’est de la gnognote comparée à ce qui arrive à Clémentine puisque c’est le diable en personne qui lui en veut ! Malmoth, le diable réprésenté par un personnage tout en flamme, envoie ses sous-fifres pour tuer Clémentine. S’ils échouent, le diable les transforme en Sbires, des animaux parasites en forme de Casimir, avant de les jeter en enfer.  Heureusement, une fée, Héméra, la protège des méchants dans sa grosse bulle. Et c’est dans cette même bulle où Clémentine peut retrouver l’usage de ses jambes, s’envoler et faire connaissance avec des personnes d’autres pays. Ne me demandez pas pourquoi ni comment…

Quelqu’un connait un dessin animé plus anxiogène ??

A l’époque, j’imaginais vraiment qu’en mettant une hélice à moteur sur ma casquette, je pouvais léviter comme le chat dans le générique. Les premiers épisodes ont été diffusés en 1985 sur Récré A2 mais je me souviens que le dessin animé a également été repris sur la Cinq et dans les MiniKeums sur la 3. C’était il y a donc 26 ans.

Le producteur, Bruno-René Huchez, a crée l’année d’après, le dessin animé Molierissimo.

Le diable Malmoth (si je le vois dans la rue, je me le fais) :

Le fameux générique chanté par Marie Dauphin qui a aussi chanté Bibifoc et Lady Oscar :

12 Commentaires

  1. Malmoth était horrible XD
    En vérité, il représentait la « maladie » de Clémentine, son handicap contre lequel elle luttait par la lecture; ainsi, quand elle s’endormait, la fée Héméra venait la chercher pour lui faire visiter les histoires et les contes célèbres des pays qu’elle traversait avec son père, aviateur… Une métaphore de l’imaginaire contre la maladie.
    C’est dommage de ne plus voir ce genre de séries de nos jours, où tout est tellement aseptisé…
    Ce genre de série là montrait que même dans le malheur, on pouvait se battre et trouver du réconfort (et guérir, pour Clémentine).
    ça devait servir de catharsis à pas mal de gosses pas forcément heureux, et les aider à se sentir mieux.

  2. Dans le genre « série traumatisante », même si Clémentine est très bien placée, Rémi sans famille la bat. et de loin …..
    Ses chiens mangés par des loups, le singe qui meurt d’épuisement pendant un spectacle, Vitalis (qui l’a acheté!!! à ses parents adoptifs) qui meurt en le protégeant du froid.

    En gros, une grande partie de la série n’est qu’une succession de malheurs qui vient frapper le héros.

    me fout le cafard de repenser à cette série … (malgré son dénouement « heureux »)

  3. Malmoth me terrifiait ! Du haut de mes 3 ou 4 ans je n’en menais pas large quand il apparaissait.
    Mais aujourd’hui si je le croise je lui botte le derrière non mais !
    Et j’ai Clémentine avec moi en plus : Eh oui, c’est le nom de mon chat ! 😀

  4. Si je ne dis pas de bêtise, les paroles du générique ont été écrites par Antoine de Caunnes himself(« quand on a seulement dix ans » clap clap « souvent on voudrait bien être plus grand (…) »

  5. Il m’arrive d’aller sur youtube pour avoir le plaisir de revoir et de fredonner le générique qui à le don de me rendre très nostalgique…Le sujet était traité de façon plutot adulte et introduire un démon comme ennemi principal dans un dessin animé pour enfant était une initiative pour le moins….audacieuse!Comme beaucoup d’enfants le démon Malmoth me terrifiait(son arrivée symbolisé par un oeil au travers de nuages noirs accompagnés d’une musique menaçante et plutot sinistre).Malgré cela j’en garde aujourd’hui un souvenir attendri,de plus,ce dessin animé était particulièrement bien réalisé,réalisation française de surcroit!C’est pas aujourd’hui qu’on trouverait des productions françaises de cet acabit!La chanson chanté par Marie Dauphin me ramène à la douce époque de récré A2,de mes années d’écoles primaires et autres choco-b n./Clémentine,quand tu ferme les yeux/Tu devine le merveilleux…

    • Oui le joueur du grenier en a fait une vidéo ou effectivement ce dessin animé représentait comme Rémi le truc le plus déprimant. Ma mère m avait finalement vu et en avait regarde un et trouve le sujet délicat évoque avec pudeur mais trop de front. Ça l avait choqué pour que je le vois, du coup j ai jamais vu la fin, paralysie je m en souviens mais c était déprimant marcher dans ses rêves et se réveiller sanglotante paralysée a chaque aventure bof

  6. Dans la série « Clémentine », le pire c’est quand même le dernier épisode (pas de spoiler, désolée :p)
    J’ai eu le plus grand dégoût de ma vie d’enfant sur ce fichu épisode x)
    Mais pour la série la plus anxiogène, je valide! Heureusement que c’était sympa à regarder par ailleurs!

1 Rétrolien / Ping

  1. Nostalgie 80′s #4 : Clémentine « Bar à Bd

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*