N’oublie pas de mettre ta cagoule !

C’est à partir du CE1 qu’on ressent les premiers sentiments de honte. Vous savez quand on commence à faire les fameux cauchemars où on va à l’école sans pantalon et que toute la classe rigole. Et bien ce sentiment, je l’ai toujours ressenti lorsque ma mère m’enfilait la cagoule tous les matins d’hiver ! Encore les gants accrochés par un fil dans le dos de la veste, le Kway accroché à la taille et les coudières en cuir ça passait mais la cagoule rouge, c’était une vraie épreuve de passer la porte de la maison.

Je me rappelle que les filles n’étaient pas non plus épargnées avec leurs bonnets roses entourés d’une moumoute pour les oreilles et qui intègraient une écharpe ! Le style quoi 🙂

Merci maman.

tang 002

40 Commentaires

  1. Je me souviens de cette période!! C’était pas facile tous les jours 😉
    Mais certains d’entre nous trichait avec la cagoule reversible bleu / rouge !!! (et polaire bien sur)
    Et il ne faut pas oublier les « pantalons » marrons/bruns ou beige avec les ‘rayures’

  2. A l’époque j’aurais quand même surement préféré porter ta cagoule rouge plutôt que la mienne : blanche avec un volant tout autour de la tête en vichy bleu et blanc, en mode lézard à collerette.

    Je ne m’en suis jamais remise…

  3. J’avais une cagoule bleu pétrole avec des motifs jacquard. Elle me grattait et elle me filait des plaques rouges.
    Dès que ma mère partait, j’enlevais la cagoule-qui-pique et je me chopais bien entendu angine sur angine.

    Ah si le tissu polaire avait alors existé 🙂
    (et je déteste encore aujourd’hui tout motif jacquard)

  4. En plus de la cagoule, je me tapais aussi les collant en laine sous le pantalon; le sous pull bleu foncé et les bottines doublées. La décennie 80 a fait des ravages!

  5. Moi j’avais effectivement la version moumoute et echarpe integré, je me demandais justement si tu allais en parler sur ce site, car j’ai été traumatisé, un jour je l’ai mise et pour la premiere fois une fille m’a dit  » t’es moche » je précise que j’ai été traumatisé à vie mdrr mes complexes ont débuté à partir de ce moment, alalala c’était horrible, il y avait aussi les pantalons les fuseau je crois avec un elastique qui tient au pied x_X

  6. Cette gagoulle qui faisait transpirer et qui grattait n’était pas pire que la HOONNNNTTTEEE des scandalle avec des chaussette oui oui oui!!!

  7. PTDR moi aussi j’ai eu droit à la cagoule quand j’était gosse lol j’avais horreure de mettre ce truc lol sa me rendais les cheuveux elctrostatique dès que je l’enlevais lol !!!!!

  8. J’ai aussi eu la cagoule et le bonnet écharpe !
    La cagoule avait un avantage énorme à mes yeux… elle rentrait parfaitement dans la poche une fois que ma mère m’avait laissée au bus !
    Par contre, le bonnet echarpe avec la moumoute, elle ne passait pas…
    Je me souviens encore des garçons qui se moquaient de nous !! ils appellait cela « la méduse » le bonnet echarpe !
    J’essayais de la cacher bien au fond du sac !

  9. J’avais hérité de la cagoule de mon cousin et de ses sous-pulls. Quand je l’enlevait ça faisait schrrrrrrkkkkkk et mes cheveux étaient en l’air 🙁

  10. je me souviens, j’aimais bien la cagoule moi. je preferais au bonnet.
    du coup, j’en avais une dans ma poche, et dès que j’avais passé le coin de la rue, et que j’etais plus visible, j’enlevais mon bonnet, et je mettais fièrement ma cagoule 🙂

  11. J’ai pas eu de cagoule rouge… La mienne était noire avec un espèce de bec derrière et des pompoms multicolores… Mais le bonnet à moumoute et écharpe, j’ai bien eu le même, bien rose bien beurk…

  12. Moi c’était le caleçon long sous le pantalon, pour l’hiver – un truc horrible couleur kaki que mon père avait acheté au « marché aux puces » pour tout les enfants de la famille.

    La honte lorsqu’on se déshabillait dans la classe pour aller en gym…

    Ma mère me disait : « tu n’as qu’à dire, et voilà le coureur cycliste… »

    C’est ça maman… t’as raison… pffff

  13. Mon Dieu, très souvenir ces cagoules, lol ! La mienne était une recto/verso rose et blanche que je disputais toujours avec une fille de ma classe qui possédait le meme 😀

  14. ma cagoule était marron avec rayures vertes et oranges, rien que d y penser ça me graaatttte le cou, sans parler des cols roulés en synthétique…j ai promis de ne jamais mettre de cagoule en laine à mes enfants dés ce moments là…ma mère s en souvient encore…et mes filles n ont jamais eut de cagoule en laine!!

  15. ahahaha… tous mes copains l’avaient, dans toutes les couleurs… et moi je me suis tapé le bonnet rose avec la fausse fourrure blanche autour et l’écharpe intégrée… bizarrement je le « perdais » quand même (comprenez ici enlevé et jeté à la poubelle de l’école xD) mais j’en recevais un nouveau u_u

  16. J’ai eu les deux et la cagoule et le bonnet écharpe (que j’adorais en plus ^^ »). Mais la cagoule ça me rappelle surtout les sorties piscine avec les cheveux mouillés

  17. Apparemment la cagoule qui m’a traumatisée a fait des ravages chez bien d’autres!
    Quant aux gants attachés dans le dos… Dans mon cas la ficelle coulissait: 5 minutes de perdues sur la récré ou se balader avec un gant qui pend de la manche…

  18. On ne m’a pas infligé ça… et de toutes manières ça n’aurait pas passé, déjà que j’avais (et ai encore) horreur des bonnets, casquettes et des chapeaux de toutes sortes… alors ce truc-LA… 0__0
    Par contre j’ai eu le reste: sous-pulls insupportables à force de gratter, bottines orthopédiques, ce *=^%$ de pantalon en velours (ah non, même pas, c’était une salopette)… et des bretelles. Des BRETELLES. Avec Snoopy.
    Le psychothérapeute, c’est bien dans cette rue ?

  19. Vos commentaires sont épiques, j’en pleure de rire (Celui de Valérie en particulier)…mais bon c’est un fait : on a tous été traumatisé par la cagoule.
    Comme certains, je me souviens qu’une fois à l’école, je l’enlevais et bien sûr j’attrapais souvent rhumes et angines…j’étais donc obligé de me cacher pour tousser !

2 Rétroliens / Pings

  1. Gants magiques - Fripes années 80, années 90 , 1986, gant, gants, magique
  2. Emilie - bande dessinée, domitille de pressensé, emilie - Inclassable années 80 et 90

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*